Une étude comparative des métaphores de genre en français et en mandarin

Thèse de doctorat en Sciences du langage - Université de Paris
Par Pei-Ci LI
Sous la direction de Valérie BRUNETIERE
et la co-direction de Fabienne BAIDER
Année de soutenance 2020

Résumé

Français Anglais
Cette étude a pour objectif d’enquêter sur les métaphores de genre (MG désormais) qui décrivent les femmes (métaphores désignant les femmes, MF) et les hommes (métaphores désignant les hommes, MH) en français en en mandarin en se fondant sur la Conceptual Metaphor Theory. Pour chaque langue, les métaphores sont récoltées en adoptant deux sources de donnée : un dictionnaire et un questionnaire administré à 240 locuteurs (120 hommes, 120 femmes). Nous établissons par la suite une comparaison intra-langue ainsi qu’inter-langue. Les résultats des dictionnaires montrent que même si l’utilisation des domaines sources diffère entre les deux langues, les métaphores s’adressant aux femmes et aux hommes sont asymétriques en quantité et qualité. Premièrement, le nombre de MF est plus élevé que le nombre de MH. Deuxièmement, les connotations de ces MF sont plus péjoratives que celles liées aux MH, particulièrement au sujet de la sexualité des femmes. Les données des questionnaires sont analysées sur trois niveaux : l’appartenance aux domaines sources (ANIMAUX, PLANTES), les types de MG (lions, fleurs) et les caractéristiques des MG (traits physiques, personnalité, fonctions et rôles sociaux). En analysant les MF et MH auprès des locuteurs et locutrices natifs du français et du mandarin, nous remarquons que même si l’utilisation des domaines sources et les caractéristiques soulignées sont différentes, des modèles similaires émergent dans les deux langues. Une Théorie du script du genre linguistique est par conséquent proposée afin d’interpréter ces modèles. Elle explique comment des métaphores conventionnelles concernant les deux sexes sont utilisées comme un script écrit pour guider les femmes et les hommes afin qu’ils jouent leurs rôles sociaux. Enfin, la comparaison inter-langue révèle certaines réalités sociales en montrant les différences de traitement entre les deux sexes en France et à Taïwan. De plus, nous montrons que la sélection des domaines sources et des caractéristiques qu’ils contiennent est associée à la cosmologie de ces deux cultures. Dans la culture française, la relation entre les humains et d’autres êtres est considérée comme verticale, expliquée par la structure hiérarchisée de LA GRANDE CHAÎNE DE LA VIE. En revanche, cette relation est vue comme horizontale dans la culture chinoise où les humains et l’univers sont perçus comme vivants en harmonie, ce qui est défini par la philosophie de l’Unité de l’univers et du genre humain.
The present study investigates gender metaphors (hereafter GM) describing women (Women Metaphors, WM) and men (Men Metaphors, MM) in French and Mandarin Chinese based on the Conceptual Metaphor Theory (Lakoff & Johnson 1980). For each language, we collect metaphors from two sets of data sources: a dictionary and a survey answered by 240 native speakers, evenly split according to their sex. We then make intra- and inter-language comparisons. The results from dictionaries show that, although the use of source domains differ between languages, metaphors addressing women and men are asymmetrical on two levels: quantity and quality. First, there are many more WM than MM. Second, the connotations of WM are more derogatory than MM, especially in relation to women’s sexuality. The data mined from the questionnaires are analyzed on three levels: the source domains of GM (ANIMALS, PLANTS), the types of GM (lions, flowers) and the characteristics of GM (physical traits, personalities, social roles or functions). By analyzing WM and MM from the perspectives of female and male native speakers, we find that even though the use of source domains and their highlighted features is different, similar patterns emerge from the two languages. A model Linguistic Theory of Gender Script is proposed accordingly to interpret those patterns. It explains how conventional metaphorical expressions regarding two sexes serve as a written script to instruct men and women on how to perform their social roles. Finally, the cross-linguistic comparison reveals some social realities by showing how gender equality is treated differently in France and in Taiwan. Furthermore, we show that the selection of source domains and their highlighted features are linked to cosmology in these two cultures. In French, the relation between human beings and other things is viewed as vertical and can be described by a hierarchical structure The Great Chain of Being. On the contrary, this relationship is considered horizontal in Chinese, as humans and the universe are said to coexist harmoniously, a point of view explained by the philosophy of Unity of Universe and Mankind.