Les courtisanes dans la Grèce classique : entre réalité et représentation : approche prosopographique, philologique et rhétorique

Thèse de doctorat en Philologie classique - Université de Strasbourg
Par Cécilia LANDAU
Sous la direction de Laurent Pernod
Année de soutenance 2018

Résumé

Français Anglais
L'objectif de la présente thèse est d'établir un dictionnaire de courtisanes ("hetairai") de la période classique, accompagnée de l'ensemble des textes y faisant référence. Ces sources grecques et latines, écrites de la période classique à la période byzantine, font l'objet d'une traduction française. L'enquête discute également du terme "hetaira" lorsqu'il est associé à une femme de la période classique et étudie les contextes dans lesquels il est employé. Le travail vise à comprendre ce que représente une "hetaira" pour les Grecs et cherche à mettre en lumière les mécanismes qui régissent citoyenneté et non citoyenneté. Le discours social sur ces femmes et leur implication au sein de la société athénienne sont également analysées, notamment à travers l'étude du "contre Nééra". Par l'exhaustivité du corpus, quelques parallèles entre les personnes renommées, telles Aspasie, Laïs ou Phrynê, et d'autres figures moins connues offrent des clés de compréhension pour examiner le degré de singularité d'un parcours. De même, la confrontation de ces femmes à l'univers prostitutionnel interroge la légitimité du lien traditionnellement établi entre "hetairai" et prostitution.
The purpose of this thesis is to offer a Who's who of the courtesans ("hetairai") of the classical period, including all those texts which relate to them written from the classical period to the Byzantine period, in Greek and Latin, with their French translation. The survey also discusses the term "hetaira" when it is associated with a woman from the classical period, and examines the contexts in which it is used. The study seeks to understand what hetaira meant to the Greeks, and te reveal the mecanisms that governed citizenship and non-citizenship. The social discourse regarding women and their involvement in Athenian society is also analyzed, including a study of the "Against Neaera". Because of the exhaustive corpus, several parallels with well-known courtesans, such as Aspasia, Lais, and Phryne, as well as other less well-known people, provide keys to evaluating how original a given career was. At the same time, the comparison of these women with the world of prostitution reconsiders the appropriateness of the link between "hetairai" and prostitution.