Le temps des pères – Socialisation et résistances au rôle de pourvoyeur de soins dans le cadre d’un congé parental à temps plein

Thèse de doctorat en Sociologie - EHESS
Par Myriam CHATOT
Sous la direction de Marc BESSIN
Année de soutenance 2020

Résumé

Français Anglais
Cette thèse porte sur les modalités d’adoption du rôle de pourvoyeur de soins par un homme dans le cadre d’un congé parental à plein temps en France dans les années 2010 ; c’est-à-dire qu'elle interroge comment un homme devient responsable de la satisfaction des besoins des autres membres de la famille, notamment ceux des enfants. Le questionnement est double : il s’agit d’une part de comprendre à quelles conditions un père en couple hétérosexuel recourt au dispositif du congé parental, et d’autre part de rendre compte des processus de socialisation par lesquels un père devient pourvoyeur de soins dans ce cadre.L’analyse s’appuie principalement sur un corpus d’entretiens semi-directifs menés auprès de pères ayant pris un congé parental d’éducation à temps plein et/ou un complément de libre choix d’activité à taux plein. Des enquêtes complémentaires ont également été menées sur d’autres populations, interrogées dans le cadre d’entretiens semi-directifs : conjointes de pères en congé parental, mères en congé parental, pères ayant au moins un enfant de moins de trois ans et n’ayant pas bénéficié d’un congé parental, pères en congé parental à temps partiel.L’analyse des parcours de vie des pères en congé parental à plein temps met en évidence que si certains aspects de leurs socialisations antérieures peuvent éclairer le recours masculin (minoritaire) au congé parental, ce recours dépend principalement de facteurs contextuels. Loin de dessiner une trajectoire unique, les emplois que ces hommes font du temps du congé parental dessinent une pluralité de logiques de recours au dispositif.Cette pluralité ne doit pas pour autant dissimuler une socialisation temporelle commune à ces hommes (du moins pour ceux dont les enfants ne sont pas confiés à un autre mode d’accueil les journées de semaine). Le congé parental est l’occasion pour les parents bénéficiaires d’apprendre ou de développer les compétences et connaissances nécessaires à l’exercice de la responsabilité de pourvoyeur.euse de soins. Cependant, cette responsabilité prend des contenus différents en fonction du sexe du parent.
This thesis focuses on how men become caregivers when they take a full time parental leave in France in the 2010s. It asks under which conditions fathers in a heterosexual relationship take a parental leave and how they are socialized while on leave.Based on an investigation mainly focused on interviews with fathers who took a full time educational parental leave and/or a full rate family benefit (the Complément de libre choix d’activité). A secondary investigation was made among other parents (also interviewed) : fathers on parental leave’s partners, mothers on parental leave, fathers who didn’t take parental leave and had children of preschool age, fathers on part time parental leave.The life paths of fathers on full time parental leave show that the leave-taking is mainly due to contextual factors, despite the impact of previous socializations. There is no single trajectory leading those men to take a parental leave, but rather a diversity of them. This diversity of paths affects leave time allocation between family, work-related and personal time.This diversity mustn’t hide a shared temporal socialization of men on parental leave (at least when they don’t use a full time childcare service). While on leave, parents learn or master skills and knowledge needed to be a caregiver. However, being a caregiver doesn’t mean the same responsibilities for mothers and fathers.