La maternité adoptive de la déesse dans le "Skandapurāṇa"

Thèse de doctorat en Études indiennes - Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
Par Amandine WATTELIER-BRICOUT
Page personnelle
Sous la direction de Isabelle Ratié
et la co-direction de Judit Törzsök
Année de soutenance 2020

Résumé

Français Anglais
Le {Skandapurāṇa} (SP) construit sa narration sur le désir de maternité de Pārvatī, qui se solde par l’adoption d’un arbre {aśoka} dans les chapitres SP158-SP162. Cette histoire fait écho à plusieurs récits de désir de paternité. L’issue de ces récits décontenance et pose la question du message qu’ils véhiculent : le SP encense-t-il le salut par le fils ou propose-t-il un système sotériologique alternatif ? L’adoption de l’arbre est-elle un palliatif à l’absence de fils ou une voie de salut destinée aux femmes ? L’étude proposée a pour but de définir le système sotériologique du SP, d’expliquer la maternité adoptive de la déesse, de déterminer la fonction du rite d’adoption de l’arbre, puis d’en évaluer la diffusion. Elle présente une étude comparative des mythes, suivie de leur mise en parallèle avec les textes doctrinaux {pāśupata}. La lecture allégorique de la geste de la déesse suggère une possible mise en scène des cinq étapes de l’observance, dans laquelle le rituel prescrit serait une forme d’adaptation du {pāśupatayoga} pour les femmes. Enfin, cette étude est complétée par une évaluation de la diffusion et de la réception du rituel d’adoption de l’arbre et de son mythe dans la littérature purāṇique et {Dharmanibandha}.
The {Skandapurāṇa} (SP) shapes its narrative on Pārvatī’s longing for motherhood, which ends in the adoption of an {aśoka} tree in SP158-SP162. Other stories depicting desire for fatherhood seem to be a prelude to it. The unexpected outcome of all these stories raises the issue of their significance : does the SP praise access to salvation through the birth of a son or does it suggest another way of emancipation ? Is the tree-adoption a workaround in case of childlessness or is it a way of salvation for women ? The aim of the present study is to define the soteriological system described in the SP, to explain Pārvatī’s adoptive motherhood, to identify the function of tree-ritual, and finally to assess its spread. The myths are analysed through a comparative study and read in the light of the {pāśupata} ideological texts. The results of these comparisons entitle a possible allegorical interpretation of Pārvatī’s story which would illustrate the five stages of the {pāśupata} observance. According to this hypothetical reading of the text, the tree-ritual would be equivalent to the last stage and its prescription might be seen as a modification of {pāśupatayoga} for women. The final part assesses the spread of this ritual and this myth through their accounts and their quotations in {Dharmanibandha} and purāṇic literatures.