L’intrication des rapports sociaux de sexe, de race, d’âge et de classe : ses effets sur la gestion des risques d’infection par le VIH chez les français descendant de migrants du Maghreb

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie - EHESS
Par Christelle HAMEL
Sous la direction de Marie-Élisabeth HANDMAN
Année de soutenance 2003

Résumé

Français Anglais
La capacité à se prémunir des risques d'infection par le VIH est altérée dès lors que les individus subissent une quelconque domination, et le cumul des positions de dominé accroît la difficulté à se protèger. La sexualité étant perméable aux rapports de pouvoir qui traversent la société, elle ne peut être analysée indépendamment: l'étude de l'intrication des rapports sociaux de sexe, de race, d'âge et de classe s'avère pertinente pour la compréhension des comportements sexuels. Cette enquête menée auprès de jeunes français descendant de migrant du Maghreb décrit les conséquences du racisme sur les relations entre les sexes, la sexualité et la gestion des risques d'infection: le racisme a pour effet sur les personnes racisées d'amoindrir leur perception des risques d'infection, de réduire leur désir de se protéger et de restreindre leur possibilité de le faire dans l'interaction sexuelle, car il renforce le sexisme, l'hétérosexisme et les discriminations de classe.