Fenêtre sur la femme indienne au début de l’époque coloniale française d’après le journal d’Ananda Ranga Pillai (1736-1761)

Thèse de doctorat en Histoire - Université de La Réunion
Par Sangari ANANDANADARADJA
Sous la direction de Prosper Eve
Année de soutenance 2018

Résumé

Français Anglais
Cette thèse étudie la condition féminine indienne et les prémices des différentes mutations opérées par la présence française en Inde, à la lumière du journal d’Ananda Ranga Pillai, Dubâsh pour le compte de la Compagnie française des Indes Orientales entre 1736 et 1761. Grâce à ses chroniques quotidiennes en cette époque décisive de la colonisation, observateur et acteur à la fois, le diariste témoigne d’un intérêt constant pour la gent féminine, loin des considérations romanesques. Il rend possible l’étude de la place et du rôle des femmes indiennes en politique sous le prisme de la guerre, la mise en évidence de leur implication dans la sphère socio-économique et les répercussions dans leur vie privée, apportant un éclairage interne plus global sur la société coloniale dans cette première moitié du XVIIIe siècle.
This thesis reviews the status of Indian women and the start of various changes under French rule in India, in light of the diary of Ananda Ranga Pillai, Dubâsh for the French East India Company, between 1736 and 1761. Through his daily chronicles in this decisive period of colonization, being both an observer and an actor, the diarist displays his constant concern for women, far from the romantic considerations. The study of the place and the role of the Indian women is made possible in the fields of politics through the lens of war, highlighting their involvement in the socio-economic sphere and its impact in their private life, by shedding a more internal light on global colonial society during this first half of the 18th century.