Elisabetta Sirani (1638-1665) : de l’Amazone à la Sirène

Thèse de doctorat en Etudes romanes - Université Paris-Sorbonne
Par Emilie HAMON-LEHOURS
Page personnelle
Sous la direction de Frédérique Dubard de Gaillarbois
et la co-direction de Vera Fortunati
Année de soutenance 2010

Résumé

Français Anglais
Elisabetta Sirani (1638-1665) est une femme peintre du XVIIe siècle bolonais. La ville de Bologne mérite en soi un discours philogyne, dans la mesure où plusieurs femmes étaient non seulement reconnues pour leur érudition, mais également diplômées dans les domaines littéraire et scientifique. Elisabetta Sirani ne déroge pas à la règle en associant une solide culture générale et une profession considérée en premier lieu comme virile : la peinture. Le profil d’Elisabetta Sirani présente à la fois un intérêt biographique et iconographique ; double orientation reliant étroitement art et littérature. Le personnage d’Elisabetta Sirani s’inscrit également dans l’histoire, superposant les différents genres littéraires. Le XIXe siècle est en ce sens révélateur de la revisitation d’un fait divers en mythe.
Elisabetta Sirani (1638-1665) was a Bolognese 17th century women painter. Bologna was considered a philogynous city, since many Bolognese women were famous for their erudition and for being laureates in literature and sciences. Elisabetta Sirani was not an exception, she was a well-educated and cultured woman whose occupation as a painter was mostly seen as a virile one. Elisabetta Sirani’s profile presents both a biographical and iconographic interest ; a double orientation that closely relates art to literature. Elisabetta Sirani was part of history too as her character was reintrepreted by various literary genres. The 19th century revealed the reinterpretation of a chronicle into a myth.