Écrit et gestion dans une abbaye de femmes : le cas des cisterciennes du Val-Benoît de Liège (XIIIe-XVe siècle)

Thèse de doctorat en Histoire - Université de Strasbourg et Université de Namur
Par Adèle BERTHOUT
Sous la direction de Benoît-Michel Tock
et la co-direction de Xavier Hermand
Année de soutenance 2019

Résumé

Français Anglais
Si depuis la fin du XXe siècle les études portant sur les pratiques médiévales de l’écrit se sont multipliées, éclairant tant ce qu’on appelle «la révolution de l’écrit» que des pans de la société médiévale occidentale, l’écrit pragmatique en milieu monastique – et en particulier féminin – à la fin du Moyen Âge reste un sujet à explorer. Par le biais d’une étude de cas, notre objectif est donc d’identifier et expliquer les formes, fonctions et usages des écrits documentaires chez les cisterciennes du Val-Benoît de Liège, du XIIIe au XVe siècle. En replaçant l’institution dans son contexte tant liégeois que cistercien, et en analysant son riche fonds d’archives (environ 700 chartes & 200 registres), cette recherche illustre le passage d’un écrit essentiellement juridique au XIIIe siècle au développement d’écrits de gestion et à l’élaboration d’un véritable système comptable au cours des XIVe et du XVe siècles.