Des superhéroïnes à Gotham City : une étude de la (re)définition des rôles genrés dans l’univers de Batman

Thèse de doctorat en Langues étrangères appliquées - Université Paris-Saclay
Par Sophie BONADÉ
Sous la direction de Brigitte Gauthier
et la co-direction de Réjane Hamus-Vallée
Année de soutenance 2019

Résumé

Français Anglais
La thèse Des superhéroïnes à Gotham City: une étude de la (re) définition des rôles genrés dans l'univers de Batman s'intéresse à l'apparition et à l'évolution de trois superhéroïnes – Catwoman, Batgirl et Batwoman – dans les comic books de l'éditeur DC Comics. Cette recherche vise à montrer comment le contexte de production a influencé les origines de ces personnages. Ces origines, si elles sont sans cesse réécrites dans les comic books, ne se détachent jamais totalement de ces éléments initiaux, mais construisent des variations à partir de ceux-ci. Depuis les années 1980, alors que le nombre total de superhéroïnes du catalogue de l'éditeur DC Comics augmente significativement, ces personnages se retrouvent soumis à de nouveaux stéréotypes de genre dans des récits où elles sont des personnages secondaires. Les récits parus postérieurement, dans lesquels Catwoman, Batgirl et Batwoman sont protagonistes, héritent de ces stéréotypes qu'ils peuvent reproduire, détourner et/ou dépasser. Catwoman, Batgirl et Batwoman, puisqu'elles apparaissent à différents moments de l'histoire des superhéroïnes et de l'éditeur DC Comics – les débuts des années 1940, la relève des superhéros durant les années 1960 et les questionnements autour des questions de représentativités des années 2000 – nous offrent trois approches différentes de la place des superhéroïnes dans l'univers de Batman.
Superheroines in Gotham City: (Re)Defined Gender Roles in the Batman Universe examines the emergence and evolution of three superheroines - Catwoman, Batgirl and Batwoman - in comic books from the publisher DC Comics. This research aims at showing how the production context has influenced the origin of these characters. Although rewritten time and again in comic books, these origin stories never completely detach themselves from their initial elements, instead creating variations on them. Since the 1980s, when the total number of superheroines in DC Comics' catalogue increased significantly, these characters have found themselves subjected to new gender stereotypes in stories where they are secondary characters. Later stories, where Catwoman, Batgirl and Batwoman are protagonists, inherit these stereotypes either by reproducing, diverting and/or overcoming them. Catwoman, Batgirl and Batwoman are three heroins created at different key moments in the history of both DC comics productions and superheroines : the early 1940s, the resurgence of superheroes in the 1960s, and the 2000s within a context of questioning representation issues in comics. As such, they present us with three different approaches to the role of superheroines in the Batman universe throughout its publication history.