De l’obscurité à la résistance : identité bisexuelle et mutations socio-culturelles (Paris, Taïpei, des années 1970 à nos jours)

Thèse de doctorat en Histoire et Civilisations - Université de Paris
Par Yen-Hsiu CHEN
Sous la direction de Gabrielle Houbre
Année de soutenance 2020

Résumé

Français Anglais
Cette thèse retrace la trajectoire historique de l’obscurité à la résistance des personnes bisexuelles dans la société française et taïwanaise. La création de l’association Bi’Cause à Paris en 1997 et celle du groupe Bi the Way.拜坊 à Taïpei en 2007 ont favorisé l’émergence d’« espaces bisexuels » en milieu urbain qui apparaissent comme des espaces privilégiés, propices à l’expression de l’identité et de la différence, en rupture avec les normes et les conventions relatives à l’hétéronormativité et au monosexisme. Ces espaces permettent non seulement de renforcer la visibilité des bisexuel.le.s, mais aussi de créer une culture inclusive et ouverte à la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre.
This thesis retraces the historical trajectories from obscurity to resistance of bisexual people in both French and Taiwanese society. The founding of two primary bisexual organizations--Bi the Way 拜坊 in Taipei in 2007 and Bi’Cause in Paris in 1997--served as essential catalysts for the emergence of “bisexual spaces” in the urban area of two capital cities. The privileged spaces broke with the norms and conventions relating to heteronormativity and monosexism and were conducive to expressions of identity and difference. These spaces not only strengthen the visibility of bisexuals, but also created an inclusive culture open to the diversity of sexual orientations and gender identities.