Article - Le coût amer des fruits : la galère des ouvrières au Maroc et en Espagne face au Covid-19

The Conversation, 10 juin 2020

Par Chadia Arab (CNRS, UMR 6590 ESO-Angers) et Zhour Bouzidi (Université Moulay Ismail, Meknès)

La crise économique et sanitaire qui frappe l’Europe aujourd’hui a mis en lumière l’importance de la main-d’œuvre étrangère qui est au centre des circuits alimentaires aujourd’hui mondialisés. En France, le gouvernement a appelé les personnes au chômage à prendre part à l’effort agricole pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre due à la crise, au travers de la plate-forme « des bras pour ton assiette ».

Cette initiative rappelle qu’en temps ordinaire, la plupart des travaux agricoles sont rendus par des saisonniers d’origine étrangère, des travailleurs essentiels, qui restent pourtant invisibilisés. Malgré la crise, ces derniers ont été particulièrement sollicités.

Lire la suite