Morale sexuelle et communisme

Publié le 24 septembre par Héloïse Humbert

Parution du numéro 150 des Cahiers d’Histoire, revue d’histoire critique, dont le dossier s’intitule "Morale sexuelle et communisme" et porte sur la relation entre le mouvement communiste naissant et les questions de sexualité, et de normes genrées.

La naissance du mouvement communiste a représenté un moment de questionnement important sur la famille, le couple, la sexualité, les corps aliénés et exploités. Ses militantes et militants ont fait de l’intime une question politique et ont pensé les questions des rôles de sexe, c’est-à-dire des attributions de rôles dans la société selon le sexe biologique, dans des termes modernes. Ainsi elles et ils ont ouvert la voie à une réflexion critique, qui annonce précocement les apports des sciences humaines dans le second 20e siècle pour une approche au travers des problématiques de genre, des questions sociales et de l’histoire. Comme le démontrent les articles de ce dossier, toute tentative d’une politique d’émancipation se heurte à des normes sexuelles qui se déclinent comme on le voit de diverses manières dans les différents contextes nationaux. Ce dossier du numéro 150 des Cahiers d’Histoire, revue d’histoire critique, apporte un nouvel éclairage à cette articulation entre un mouvement transnational et ses traductions locales.

Voir le numéro en ligne