Androcène

Publié le 9 décembre 2021 par Héloïse Humbert

Androcène, Nouvelles Questions Féministes, Editions Antipodes, 40/2, 2021

Numéro coordonné par Lucile Ruault, Ellen Hertz, Marlyse Debergh, Hélène Martin, Laurence Bachmann.

Avec ce numéro, Nouvelles Questions Féministes explore les relations entre capitalisme industriel, destruction environnementale et patriarcat.

En interrogeant le genre de l’Anthropocène – l’Androcène –, il porte la focale sur les acteurs qui sont responsables de la dégradation du vivant, qui en ont le plus bénéficié – et qui continuent d’innover en la matière. Comment les rapports de sexe façonnent-ils la transformation de l’environnement en ressources exploitables ? Que partagent donc les hommes d’affaire bruxellois collectionneurs de voitures, les détenteurs du capital des classes possédantes de l’Angleterre du 17e siècle, l’excentrique Elon Musk aux projets interplanétaires délirants, ou encore la figure du gentleman savant ? Le Grand angle de ce numéro met en évidence les logiques de genre qui structurent l’imaginaire techniciste de maîtrise de la nature ayant permis son appropriation et sa destruction. L’analyse de la crise environnementale nécessite en effet de défier les idéaux associés aux masculinités dominantes.

Contact : ellen.hertz@unine.ch et lucile.ruault@cnrs.fr

- Consulter le sommaire du numéro