Femmes et nature : espaces de l’intime

Modèles, discours et réappropriations dans les littératures romanes

Publié le 31 mars par Héloïse Humbert

Journée d’étude jeunes chercheur.e.s : Femmes et nature : espaces de l’intime. Modèles, discours et réappropriations dans les littératures romanes

La relation entre les femmes et la nature constitue en littérature un binôme marqué traditionnellement par les topoi, les stéréotypes et les archétypes offrant une représentation limitée de l’individualité féminine. Cibles des désirs sexuels ou des interdictions sociales, les êtres féminins subissent une simplification du rapport entre la construction du genre et la construction de l’espace, qui s’est souvent exprimée sous forme d’un dualisme homme = culture / femme = nature. La représentation littéraire des personnages féminins dans la nature ou liés étroitement à celle-ci nous interroge sur leur possible accord intime et donc sur l’expression de la vie intérieure des femmes, de leur existence la plus profonde dans les espaces naturels, propices à la solitude et non marqués par l’empreinte culturelle masculine qui caractérise l’espace urbain. Par ailleurs, la relation femmes-nature en littérature doit être prise en compte dans une perspective diachronique, et à travers deux regards, deux plumes : ceux des hommes de lettres et ceux des autrices, qui permettent de prendre en considération à la fois le plan de la représentation et le plan de l’expression d’une intimité féminine par les femmes. C’est cette recherche d’une représentation de l’intimité féminine en rapport avec les espaces naturels, ou sa dévalorisation ou négation, que la journée Femmes et nature : espaces de l’intime. Modèles, discours et réappropriations dans les littératures romanes souhaite interroger à travers l’étude des œuvres littéraires en langues romanes, au cours d’un horizon temporel qui va du Moyen Âge jusqu’à nos jours.

Date et lieu :
16 avril 2022
Maison de la Recherche
4 rue des Irlandais, 75005 Paris

Organisée par : Giusi La Grotteria (Université Sorbonne Nouvelle), Giulia Parma (Université Sorbonne Nouvelle), Victoria Rimbert (Université Sorbonne Nouvelle-Università degli Studi di Padova)

- Consulter le programme