L’intersectionnalité en France (2005-2022) Actualité éditoriale et perspectives

Publié le 24 mars par Héloïse Humbert

Mercredi 6 avril 2022, 14h-18h
Auditorium 150, Centre des colloques du Campus Condorcet, Aubervilliers

Également en visio : L’intersectionnalité en France 2005-2022 (cliquer sur le lien)

En 2005, la revue Cahiers du genre publiait en français l’un des deux textes classiques de Kimberlé W. Crenshaw introduisant au concept d’intersectionnalité : « Cartographie des marges ». Initialement paru, aux Etats-Unis, en 1991, celui-ci allait de pair avec un texte antérieur (paru en 1989) qui vient tout juste d’être traduit… dans trois espaces disciplinaires distincts : à nouveau dans les Cahiers du genre, dans la revue Droit et société (à l’initiative de spécialistes de théorie politique et juridique), et dans un ouvrage collectif intitulé Qu’est-ce que l’intersectionnalité ? (sous la direction d’anglicistes travaillant à la croisée de l’histoire, de la littérature, des études de genre et des études décoloniales).

A l’occasion de cette coïncidence éditoriale, les Cahiers du genre organisent un après-midi de discussions (en format hybride) sur les enjeux de la traduction et de la défense de l’intersectionnalité dans le contexte français, intellectuel et politique actuel. Celles-ci prendront la forme de deux tables rondes successives : la première reviendra sur les trois textes traduits et leur genèse ; la seconde réunira des spécialistes de l’intersectionnalité, afin d’apporter un éclairage sur les usages qu’elles en font dans un contexte de dissémination mais aussi de controverse, dans « le débat public » et au sein des sciences humaines et sociales critiques.

PDF - 570.4 ko