Le genre des sciences. Approches épistémologiques et pluridisciplinaires

Publié le 19 septembre par Héloïse Humbert

Cet ouvrage est l’aboutissement de deux programmes de recherche (GESCI et INGESCI) portés par la SCR Arpège entre 2018 et 2021, et proposant une mise en dialogue inédite entre sciences dites dures et sciences sociales, à l’aune d’une omission scientifique qui ne tient plus : le système de genre. À travers 12 contributions réunissant différentes disciplines (sociologie, anthropologie, histoire, sciences de l’information et de la communication, études hispano-américaines, philosophie, droit, mais aussi médecine générale, maïeutique, pharmacologie, physiologie, biologie et toxicologie), cet ouvrage entend apporter sa pierre à l’édifice de la documentation des biais androcentriques dans la formulation scientifique. Entre questionnements épistémologiques et approches résolument interdisciplinaires, l’expertise portée par les études sur le genre y est centrale.

Après l’introduction générale, « Le genre, une omission scientifique qui ne tient plus », collectivement signée des membres du bureau d’Arpège (Sylvie Chaperon, Thérèse Courau, Jérôme Courduriès, Julie Jarty, Nathalie Lapeyre et Michèle Soriano), vous retrouverez, parmi les 230 pages que compte l’ouvrage, des contributions d’Anne Bouloumié, Laurence Huc, Colette Denis, Odile Fillod, Benjamin Moron-Puech, Blas Radi, Karine Espineira, Lucile Ruault, Leslie Fonquerne et Julie Jarty. À découvrir également deux entretiens : le premier réalisé par Thérèse Courau et Michèle Soriano donne la parole à des associations par et pour les personnes trans (Clar-T, Joan Bernad et Max Junqua) ; le second réalisé par Julie Jarty à des soignantes féministes (Sidonie Richard, Lori Savignac et Julie Rigaudière).

- Voir l’ouvrage sur le site de l’éditeur