Olympe de Gouges 1748-1793

Publié le 6 décembre 2021 par Héloïse Humbert

Olympe de Gouges 1748-1793 : Une œuvre, un destin

Née à Montauban au milieu du XVIIIe siècle, Olympe de Gouges est pour l’état civil la fille d’un boucher de la rue Fraîche ; mais elle se sait la fille d’un des principaux personnages de la ville, gloire nationale, le poète Lefranc de Pompignan, qui l’accueillit chez lui jusqu’à l’âge de cinq ou six ans, avant de la rejeter sous la pression familiale. Cela détermine son choix de consacrer sa vie à lutter contre ce qu’elle nomme souvent dans ses textes : « le préjugé ». Mariée contre son gré à dix-sept ans, elle se retrouve veuve à dix-neuf, et ne tarde pas à rejoindre sa sœur à Paris, avec son fils qu’elle éduquera avec passion. Elle pénètre dans les milieux littéraires et commence à écrire vers 1783.

A son époque, le mot anti-féminisme n’existait pas plus que celui de féminisme. Cela définit pourtant exactement le mal dont souffrait la moitié de l’humanité, et certaines personnalités exceptionnelles, Olympe de Gouges au premier chef.

Le premier tome de ses œuvres complètes regroupe celles de ses pièces que nous avons rassemblées. Elle fut une dramaturge inspirée, qui fit la liaison entre le théâtre du XVIIIe siècle (Beaumarchais) et le théâtre romantique (Musset). Œuvre charnière qui ouvre les perspectives théâtrales du XIXe siècle, et aussi du XXe. On a pu y reconnaître les prémisses de la dramaturgie brechtienne. Plus encore, à côté de pièces à l’intrigue savamment construite, elle a su aussi créer un théâtre sans intrigue, celui des auteurs contemporains.

Philosophe, elle s’interroge sur la nature du pouvoir, sur la structure d’une nation, sur la souveraineté des citoyens. C’est le sens des essais et récits du deuxième volume de ses œuvres complètes, et notamment de son grand roman, Le prince philosophe.

Elle est célèbre par ses prises de position, et surtout par sa Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne, qui en fait l’une des premières féministes françaises engagées dans l’action politique. Ce texte reste d’une parfaite actualité : elle y réclame pour les femmes les mêmes droits que ceux qui sont accordés aux hommes, tous, y compris politiques et militaires.

- Les quatre volumes de ses œuvres complètes sont disponibles sur le site de l’association des éditions Cocagne.