Le dispositif visuel de genre dans la fiction audiovisuelle contemporaine

Regard et production de la "différence des sexes"

Publié le 1er mars par Héloïse Humbert

Le dispositif visuel de genre dans la fiction audiovisuelle. Regard et production de la "différence des sexes". Contrat doctoral – projet ANR TRACTIVE – 2022-2025

Le dispositif visuel de genre dans la fiction audiovisuelle contemporaine Regard et production de la « différence des sexes »

Titre de la thèse : Le dispositif visuel de genre dans la fiction audiovisuelle contemporaine. Regard et la production de la “différence de sexes”

La perspective, qui guide la narration audiovisuelle, le regard, qui oriente le point de vue, distribuent les positions de sujet et d’objet, œuvrant à la construction culturelle des manières de voir (Foster, 1988 ; Mitchell, 1994), participant des dispositifs visuels du pouvoir (Foucault, Rajchman), et notamment des dispositifs visuels de genre. Nombreux sont les travaux en étude de genre qui se sont ainsi penchés sur la structuration masculine du regard (ou male gaze, Mulvey, 1975) au cinéma et plus largement dans les fictions audiovisuelles, puis l’ont discuté âprement pour s’en détacher (Sedgwick, 2008 [1990] ; Modleski, 2002). Pourtant, récemment, la notion a été réinvestie par plusieurs autrices. Iris Brey a théorisé le female gaze, soit une façon de filmer les femmes sans en faire des objets de désir (Brey, 2020), tandis que Julia Serano a théorisé le cis gaze pour désigner la façon de filmer les trans’ d’une manière qui les objective (Serano, 2007), cette manière se réinscrivant dans l’ordre du genre (Beaubatie, 2019), selon lequel les hommes et les femmes trans’ sont filmé·e·s différemment. Ces différents travaux témoignent ainsi du caractère opératoire de la notion.

Le ou la doctorante sera inscrit·e en Sciences de l’information et de la communication à Sorbonne Université (durée du contrat : 1er septembre 2022 - 31 août 2025).

À propos de l’anr tractive

TRACTIVE (Towards a computational multimodal analysis of film discursive aesthetics) est un projet ANR coordonné par Lucile Sassatelli, MCF HDR à l’Université Côte d’Azur. (Axe : Révolution numérique : rapports au savoir et à la culture ; 2022-2026).

TRACTIVE est un projet interdisciplinaire (informatique, sciences de l’information et de la communication et linguistique) qui vise à caractériser et quantifier la représentation du genre et l’objectivation des femmes dans les films et les médias visuels en concevant une analyse du discours multimodal basée sur l’intelligence artificielle. La conception de modèle d’apprentissage profond incluant l’expertise des SHS sur des corpus de films, de séries télévisées et de vidéos collectées sur les réseaux sociaux numériques entend permettre d’identifier des modèles discursifs visuels complexes tels que les régimes scopiques genrés (male et female gaze), qui véhiculent des représentations biaisées. Il s’agira, dans le cadre de cette thèse, d’étudier la production de la “différence des sexes” dans la fiction contemporaine (cinéma, séries télévisées, webséries, vidéos circulant dans les réseaux sociaux numériques) à travers la notion de “regard” [gaze].

Calendrier prévisionnel

15 mars 2022 : Date limite d’envoi des dossiers par e-mail à : virginie.julliard@sorbonne-universite.fr et sarah.lecossais@univ-paris13.fr
Avril 2022 : Auditions des candidat·e·s retenu·e·s
Mai 2022 : Publication des résultats

- Consulter l’appel complet en ligne