Transimperialités et « agency » des femmes en Afrique pendant la période coloniale

Publié le 23 septembre par Héloïse Humbert

Appel à contributions pour une journée d’études organisée par Christine de Gemeaux (professeure émérite, laboratoire ICD, Université de Tours), Karine Ramondy (chercheuse associée, laboratoire SIRICE, Paris I) et Isabell Scheele (MCF, laboratoire ICD, Université de Tours) les 17 et 18 mars 2022.

Cette journée d’étude, mêlant les questions sur les transimpérialités et l’agency féminine, vise à explorer les évolutions en Afrique dans la durée, du XIXe siècle à nos jours. Les études coloniales et postcoloniales semblent se focaliser sur les perspectives masculines (rapports, mémoires des administrateurs coloniaux, des militaires, des missionnaires, etc.) et sur des analyses territoriales réductrices, limitées à l’étude d’une colonie spécifique, ignorant le plus souvent les femmes africaines/occidentales et le contexte transimpérial dans lequel les grandes puissances colonisatrices rivalisent et ou – parfois- collaborent. Nous invitons les chercheurs en histoire, mais aussi d’autres sciences humaines à étudier les trajectoires transimpériales des femmes colonisatrices et, particulièrement, d’entendre les colonisées, d’analyser leur perception de l’impérialisme ; montrer quelle a été leur marge de manœuvre, leur agency.

Les propositions (un titre et un résumé de 300 mots au maximum), accompagnées d’un bref CV, doivent être envoyées à isabell.scheele(at)univ-tours.com

Date limite de l’envoi des propositions : 20 octobre 2021

Plus d’informations