Phénoménologie et féminisme. Réflexions à partir de Simone de Beauvoir

Publié le 18 janvier par Héloïse Humbert

Appel à communication dans le cadre d’un colloque international (français/anglais) organisé à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne les 18 et 19 mars 2022.

Organisation : Manon Garcia (Yale University), Marie Garrau (Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne, Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et Mickaëlle Provost (Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne, Paris 1 Panthéon-Sorbonne).

L’objectif de ce colloque, qui prolonge celui tenu en 2018 sur les « Approches phénoménologiques du genre de la race : repenser les oppressions et les résistances » (organisé par M. Garrau et M. Provost), est d’abord d’interroger, pour la première fois en France, la dimension phénoménologique de l’œuvre beauvoirienne ainsi que sa place au sein de la tradition phénoménologique allemande et française. En ouvrant un dialogue entre le féminisme français et la phénoménologie critique scandinave et anglo-saxonne, il est aussi de faire le point sur les réappropriations contemporaines de cette démarche phénoménologique, leurs apports à la pensée et aux luttes féministes, mais aussi les objections qu’elle soulève, et de souligner ainsi la vitalité et la pluralité des approches qui se revendiquent aujourd’hui de la phénoménologie féministe.

Un appel à contributions “Jeune Recherche” est lancé pour le Colloque dont une demie-journée sera consacrée aux travaux de jeunes chercheur.ses, Masterant.es, Doctorant.eset Post-doctorant.es.

Les propositions (500 mots) en anglais ou en français sont à envoyer pour le 1er février 2022 à Manon Garcia (manon.garcia@yale.edu), Marie Garrau, (Marie.Garrau@univ-Paris1.fr) et Mickaëlle Provost (Mickaelle.Provost@univ-paris1.fr).

Les participant.es seront notifié.es d’une réponse le 7 février.

Le colloque aura lieu en présentiel et les communications seront en anglais et en français.

PDF - 218.8 ko