Critiquer au féminin au XIXe siècle

Publié le 13 janvier par Héloïse Humbert

Appel à communication pour une journée d’étude organisée le 21 octobre 2022 à l’université de Caen

Cette journée d’étude vise à analyser les pratiques, les représentations et les enjeux de la critique littéraire, dramatique et artistique des femmes entre 1800 et 1880, en soulevant différents questionnements :

  • Qui sont ces femmes critiques ? Où écrivent-elles ? Quels commentaires méta-critiques produisent-elles ? Quelles postures critiques construisent-elles, quelles stratégies adoptent-elles ? La légitimité des femmes à participer à la vie intellectuelle ayant été largement discutée au XIXe siècle, comment les écrivaines-journalistes répondent-elles aux reproches tendant à disqualifier leurs analyses ? Comment défendent-elles la légitimité de la pratique littéraire et critique des femmes ?
  • La participation des femmes aux débats critiques du temps peut se lire sur d’autres supports que le journal : préfaces, œuvres littéraires elles-mêmes, journaux, correspondances… Elle s’exprime aussi dans des lieux de sociabilité ou de convivialité littéraires, et par l’influence de certains réseaux. Ces autres espaces et modalités de la critique culturelle méritent également l’investigation.
  • Enfin, au-delà de la critique des femmes, la critique de genre féminin mérite d’être interrogée. Si les femmes ont pu pratiquer la critique sous un pseudonyme masculin (on pense au « vicomte de Launay », nom de plume de Delphine de Girardin), des critiques hommes ont inversement écrit sous un pseudonyme féminin (Barbey d’Aurevilly par exemple, ou Mallarmé), ou pratiqué une critique affichant des codes, des postures, un ethos féminin à partir de caractéristiques pensées comme féminines. C’est la construction de ces codes et donc plus largement la critique au féminin que nous nous proposons d’interroger.

Les propositions de communications d’environ 300 mots devront être accompagnées d’une notice biobibliographique et seront adressées au comité organisateur avant le 22 avril 2022 à l’adresse suivante : critiqueraufeminin@gmail.com

Elles seront examinées par le comité scientifique composé de Julie Anselmini, Lucie Barette, Fabienne Bercegol, Brigitte Diaz, Catherine Mariette et Damien Zanone. ``

- Voir l’appel complet sur Fabula