Cérémonie de remise du Prix de thèse 2020 de l’Institut du Genre (vidéo)

Deux prix de thèse ont été décernés pour l’année 2020 :
(par ordre alphabétique)

Rocío MUNGUÍA AGUILAR : « Encres métisses, voix marronnes : mémoires d’esclaves noires dans le roman antillais francophone et le roman latino-américain hispanophone
Littératures française et francophone »,
sous la direction d’Anthony Mangeon (Université de Strasbourg), soutenue le 21 septembre 2019 à l’Université de Strasbourg.
Résumé et accès en ligne à la thèse

Michal RAZ : « La production des évidences sur l’intersexuation. Savoirs et pratiques médicales autour de l’hyperplasie congénitale des surrénales » (France, 1950-2018)
sous la direction d’Ilana Löwy (INSERM), soutenue le 27 septembre 2019 à l’EHESS.
Résumé de la thèse

Le Prix de thèse 2020 a été remis aux lauréates par Michèle FERRAND, sociologue (CNRS), le 14 janvier 2021, au Campus Condorcet.



Bibliographie succincte de Rocío Munguía Aguilar
. « Configurations mémorielles de la traite et de l’esclavage dans la littérature antillaise contemporaine : (ré)écrire l’événement au féminin », dans Corinne Grenouillet et Anthony Mangeon (dir.), Mémoires de l’événement : constructions littéraires des faits historiques (XIXe-XXIe siècles), Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2020, p. 205-229.

. « De l’archive à la fiction : écritures hybrides de l’H/histoire chez Évelyne Trouillot, Fabienne Kanor, Gisèle Pineau et Susana Cabrera », dans MaLiCE n°11, Revue du CIELAM (Centre interdisciplinaire d’études des littératures d’Aix-Marseille), dossier dirigé par Marine Cellier et Cécile Chapon, mis en ligne le 07 mai 2020, lire en ligne

. « Au jour le jour : esclavage et résistance féminine dans Rosalie l’Infâme d’Évelyne Trouillot », dans Victorien Lavou, Luis Mancha, Jean-Arsène Yao (éds.), Afriques et Amériques : Allers-retours, réévaluations et perspectives actuelles/Áfricas y Ámericas : Idas y vueltas, reevaluaciones de perspectivas actuales, Alcalá de Henares, Universidad de Alcalá, 2019, p. 243-249.

. « Métamorphoses de l’esclave noire dans le roman antillais contemporain : corps et conscience comme lieux de pouvoir », dans Élisabeth Yaoudam et Daouda Pare (dir.), Métamorphoses féminines : émergence et évolutions dans les littératures francophones contemporaines, Éditions des archives contemporaines, 2019, p. 3-10.

Bibliographie succincte de Michal Raz
. « La médicalisation précoce de l’intersexuation. Genèse d’un paradigme », in Catto M.-X., Mazaleigue J. (dir.), La bicatégorisation du sexe. Entre droit, normes sociales et sciences biomédicales, Mare & Martin, 2021 (à paraître), p. 51-77.

. « Qualité de vie et fertilité dans les études de suivi des personnes intersexuées », Cahiers du Genre, vol. 60, n° 1, 2016, p. 145-168, lire en ligne

. « Médecins israéliens face au diagnostic prénatal des fœtus intersexués », Sciences sociales & santé, vol. 33, n°1, 2015, p. 5-34, lire en ligne

. « La réception ambiguë du terme de genre dans la gestion médicale de l’intersexuation en France (1955-1975) », Emulations, Revue de sciences sociales, n° 15, 2015, p. 31-44, lire en ligne