Traduire le genre

Publié le 19 novembre par Institut du genre

Séminaire du Laboratoire d’Études de genre et de sexualité (LEGS UMR 8238)

Ce séminaire mensuel, réunissant l’ensemble de notre laboratoire, mais ouvert à tou.te.s, met la notion de traduction – dans divers sens, linguistique bien sûr, mais aussi culturel et politique – au centre d’une réflexion sur les potentialités mais aussi les limites des études de genre en tant que champ de recherche à la fois transdisciplinaire et transnational. Pour étudier le transfert d’idées au-delà des frontières, le genre est en effet un exemple privilégié, tant les études de genre s’internationalisent. En outre, aujourd’hui, l’internationalisation des campagnes contre la (supposée) « idéologie (ou théorie) du genre » contribue à diffuser le mot bien au-delà du monde universitaire, ce qui nous engage à réfléchir à nouveaux frais à son impact social en même temps qu’à sa portée politique. Il convient donc de réfléchir en mobilisant la notion de traduction culturelle, comprise comme une théorie et une pratique qui révèlent les limites des discours hégémoniques et universalisants, aidant ainsi à « situer » la connaissance dans des contextes précis. Le « genre » n’est pas un concept qui peut être utilisé universellement, indépendamment des contextes, selon des paramètres préfixés ; au contraire, cette notion se trouve modifiée et enrichie lorsqu’elle est employée dans des contextes politiques et culturels divers et en particulier dans des langues différentes.

2e séance : 27 novembre 2020, 17h-19h, en visioconférence

Marta Segarra (CNRS, LEGS – Université de Barcelone)
Dernier ouvrage : Hélène Cixous, Lettres de fuite. Séminaire 2001-2004 (édition de Marta Segarra), Paris, NRF Gallimard, 2020.
Lettres de fuite : Édition du Séminaire d’Hélène Cixous

Caroline Ibos (Université Rennes 2, LEGS)
Dernier ouvrage : avec Aurélie Damamme, Pascale Molinier et Patricia Paperman, Vers une société du care. Une politique de l’attention, Paris, Le Cavalier Bleu, 2019.
La bataille des squares. Travailleuses domestiques en lutte à l’intersection des rapports sociaux. Paris, 2012-2020

Inscription obligatoire (pour recevoir le lien ) : ilana.eloit@cnrs.fr

Présentation de la séance et programme complet du séminaire