Une histoire mixte

Publié le 15 février par Institut du genre

« Une histoire mixte », dossier sous la direction de Véronique Garrigues

Il ne s’agit plus de se concentrer sur des figures féminines, mise en exergue pour leur exemplarité, ce que Françoise Thébaud nomme « l’histoire au féminin », mais au contraire de proposer une lecture sexuée des événements historiques, de déplacer son regard pour interroger les identités féminines et masculines et leur construction, de questionner la pertinence des césures chronologiques, de déconstruire les stéréotypes liés à la place des femmes dans les sociétés anciennes ou contemporaines. L’ambition de ce dossier est de montrer qu’il est possible de sortir d’un schéma où le masculin serait l’universel, et le féminin l’exception, malgré le trouble produit par la langue française.

Présentation et sommaire