Sexe et genre. De la biologie à la sociologie

Publié le 5 juin par Institut du genre

Sexe & genre. De la biologie à la sociologie, sous la direction de Bérengère Abou et Hugues Berry ; avec les contributions d’Anne Atlan, Gabriel Marais, Jos Käfer, Eglantine Jamet, Muriel Salle, Alexandre Jaunait, Odile Fillod, Catherine Vidal, Clémentine Vignal, Priscille Touraille, Karine Prévot, Arnaud Alessandrin, Sandy Montañola, Natacha Lapeyroux, Agnès Schermann-Legionnet, Simon Paye, Anne Loison.
Paris, Éditions matériologiques, 2019, collection Sciences & philosophie, 224 p.

Beaucoup de biologistes rejettent la mise en cause par une partie des sciences humaines et sociales de ce que la biologie tient pour fondamental, telles la binarité des sexes ou les différences entre les sexes. Les spécialistes en sciences humaines et sociales, quant à eux, voient souvent la biologie comme une source académique et institutionnelle d’arguments naturalistes qui visent à s’opposer au genre. Ils dénoncent des biais d’interprétation des biologistes comme résultant, justement, de parti-pris liés au dispositif de genre. Pourtant, les échanges scientifiques à l’interface entre biologie et sciences humaines et sociales sont sans aucun doute nécessaires pour évacuer ces antagonismes. L’objectif de cet ouvrage, basé sur l’École thématique interdisciplinaire d’échanges et de formation en biologie du CNRS (dite « École de Berder ») de 2015, est de mettre en œuvre un dialogue entre des deux domaines, en tentant de passer outre des malentendus et des impensés qui n’ont que trop duré.

Présentation et table des matières sur le site de l’éditeur