La querelle des femmes ou "n’en parlons plus", d’Eliane Viennot

Publié le 22 octobre par Institut du genre

À partir de la fin du Moyen Âge, l’Europe et en particulier la France furent le théâtre d’une gigantesque polémique sur la place et le rôle des femmes. Feutrée ou violente, la querelle en appelle à la raison ou aux émotions, s’exprime en traités, pamphlets, pièces de théâtre, romans, tableaux…
Loin d’être un simple “jeu littéraire”, elle s’est développée en écho aux efforts visant à empêcher ou à faciliter l’accès des femmes et des hommes aux mêmes activités, aux mêmes droits, à la même reconnaissance.

Éditions iXe, octobre 2019,
124 p., 13 euros

Présentation sur le site de la maison d’édition