Que fait le genre à l’histoire des sciences humaines et sociales ?

Publié le 1er mars par Institut du genre

Les séminaires du Centre Alexandre-Koyré « Histoire des sciences humaines et sociales » et « Psychologie, psychiatrie et psychanalyse : histoires croisées » ont fait de la publication l’an dernier du dossier Carrière de femmes dans le n° 35 de la Revue d’histoire des sciences humaines l’occasion de s’associer pour réfléchir ensemble aux usages de la catégorie du genre pour écrire l’histoire des sciences humaines et sociales et du psychisme. En explorant l’historiographie des SHS, en s’interrogeant sur la spécificité des pratiques de recherche de ces disciplines et de leurs modalités de production et de circulation des savoirs, et en examinant la question de la persona scientifique dans la construction des cultures et des pratiques scientifiques, cette demi-journée d’étude se donne pour objectif de faire un bilan d’étape de ce que le genre fait à nos productions historiographiques.

5 mars 2021, 13h30-17h, en visioconférence

https://us04web.zoom.us/j/77884590519?pwd=Ums5THVmMjdXd3BFMDJpSGVLb3c2Zz09
Meeting ID : 778 8459 0519
Passcode : 4LVq3v

Le programme de la demi-journée est le suivant :

13h30, Serge Reubi (CAK), Introduction à la demi-journée d’étude

14h00, Jean-Christophe Coffin (Paris 8), Aude Fauvel (Unil), Thibaut Trochu (E.S.P.E Lille Nord), Présentation du n° 35 de la Revue d’histoire des sciences humaines : enjeux et débats d’un projet éditorial

14h45, Marianne Lemaire (IMAF), Quel genre pour l’histoire de l’anthropologie ?

15h15, Annick Ohayon (Paris 8), Faire bouger les cadres. Juliette Favez-Boutonnier, professeur à la Sorbonne, et son mari Georges

15h45-16h00 Pause

16h00-17h00 Que fait le genre à l’histoire des sciences humaines et sociales ? Constats et perspectives : Table-ronde avec Christine Bard (Angers) et Nicole Edelman
(Parix X)

Avec la participation de Michèle Perrot (Paris-Diderot)