Nouvelles perspectives sur Judith Butler

Publié le 13 janvier par Institut du genre

La journée d’étude cherche à engager des dialogues inédits autour de l’œuvre de Judith Butler. Depuis le début des années 2000, la réception française s’est cristallisée autour de quelques thématiques (la performativité, la mélancolie, la précarité) et quelques sources et interlocuteur·trices (Foucault, Beauvoir, Freud). Contre la réification qui guette toute institutionnalisation, nous souhaitons proposer une série de lectures et relectures situées ou orientées afin de rendre visible les points que la première génération de lecteur·trices français·e·s avait laissés dans la pénombre.
Seront ainsi convoquées de nouvelles perspectives sur et dans l’œuvre de Butler, à partir de dialogues et de traditions encore trop peu étudiées (la phénoménologie, les théories critiques de Slavoj Žižek, Giorgio Agamben et Wendy Brown, le postcolonialisme de Homi Bhabha et Gayatri Spivak), de thématiques à explorer ou élaborer à nouveau frais (le « sujet » du féminisme, les cadres d’appréhension du réel) et d’enjeux apparemment externes au cœur de l’œuvre (l’enfant, la traduction, les corps en coalition, l’agentivité sonique, la jouissance hors-norme, l’immigré et l’État-nation). Ces incursions seront autant de tentatives de redonner à cette œuvre encore en devenir tout son dynamisme et sa plasticité.

Programme

21 janvier 2021, 10h-12h et 13h30-17h30, en visioconférence
Inscription obligatoire pour obtenir le lien de connexion