Les violences obstétricales : enjeux épistémologiques et controverses

Publié le 27 novembre par Institut du genre

Conférence internationale organisée par l’Ined, avec le soutien de l’Institut du Genre.
Organisatrices : Virginie Rozée (Ined) et Clémence Schantz Inguenault (EHESS)

Cette conférence internationale vise à analyser les violences obstétricales biomédicales qui s’exercent sur le corps reproducteur des femmes, et à réfléchir aux enjeux épistémologiques et aux controverses qu’elles soulèvent. Parmi les enjeux, les réflexions porteront sur la dimension structurelle et symbolique de ces violences et la façon dont leur analyse permet de repenser le genre. Quant aux controverses, seront interrogées les raisons de ces violences et les solutions envisagées. La biomédicalisation du corps reproducteur sera ainsi appréhendée au prisme de la tension qui peut exister entre une possible émancipation et le risque de glisser vers une représentation essentialiste du corps des femmes. Cette journée permettra de documenter de façon empirique un sujet largement médiatisé et pourtant peu étudié en sciences sociales. Nous souhaitons interroger le terme même de violence obstétricale, et espérons par la suite motiver davantage de recherches sur le sujet, en s’inspirant à la fois des études de genre sur la biomédicalisation et les violences. Enfin, cette journée souhaite constituer un espace d’échanges et de réflexions sur cette thématique entre chercheur.e.s, professionnel.le.s de santé et usager.ère.s.

Vendredi 6 décembre 2019, 9h-18h
Ined
133 bd Davout, Paris 20e
Inscription obligatoire
Traduction simultanée

Programme complet et inscription