Genre, femmes et psychédéliques

Publié le 19 avril par Institut du genre

Webinaire organisé Zoë Dubus (GeFeM du laboratoire TELEMMe, AMU-CNRS) et la Société psychédélique française.

En occident, les femmes ont été largement sous-représentées dans la communauté psychédélique tout comme dans les études scientifiques portant sur cette classe de psychotropes. En effet, les caricatures de l’utilisatrice diffusées dans les médias ou dans les productions artistiques (sur sexualisée, disponible sexuellement) ainsi que l’axe systématiquement sanitaire des études menées sur les consommatrices de psychotropes, rendent particulièrement difficile à repérer et à analyser les usages féminins de psychédéliques. Par ailleurs, les chercheuses et thérapeutes ayant participé à la première vague d’études sur ces produits (1950-1970) ont été invisibilisées par l’historiographie.
Faisant le constat de la rareté des travaux ayant pour ambition de questionner les psychédéliques du point de vue du genre ou cherchant à étudier les contributions et les expériences des femmes dans ce domaine, nous souhaitons proposer dans ce webinaire un panel visant à combler ce manque.

Jeudi 22 avril 2021, à partir de 20h30, sur YouTube
Inscription : zoe.dubus@univ-amu.fr

Le webinaire sera ensuite disponible en replay sur la chaîne de la Société psychédélique française

PDF - 675 ko
Programme