Hot, Cool & Vicious. Genre, race et sexualité dans le rap états-unien, de Keivan Djavadzadeh

Publié le 8 février par Institut du genre

Éditions Amsterdam, collection Les Prairies ordinaires, février 2021, 240 p. ISBN 9782354802226

Communément associé à l’expression d’un discours misogyne, le rap reste un champ musical dominé par des hommes. Pourtant, les femmes l’ont très tôt investi : de la fin des années 1970 à aujourd’hui, de The Sequence à Megan Thee Stallion, en passant par Queen Latifah, Salt-N-Pepa, Lil’ Kim, Nicki Minaj et Cardi B, l’histoire du rap, c’est aussi celle des femmes talentueuses qui se sont emparées de ce genre. Qui ont écoulé des centaines de millions de disques et participé de manière significative au développement artistique et commercial de cette musique, sans pour autant être reconnues à la hauteur de leur contribution.

Présentation sur le site de la maison d’édition