Produire la guerre, produire le genre. Des Françaises au travail dans l’Allemagne nationale-socialiste (1940-1945), par Camille Fauroux

Publié le 3 décembre 2020 par Institut du genre

Éditions de l’EHESS, nov. 2020, coll. "En temps & lieux". ISBN : 978-2-7132-2860-5

Cet ouvrage est issu de la thèse de Camille Fauroux qui a reçu le Prix de thèse de l’Institut du Genre en 2013.

Entre 1940 et 1945, près de 80 000 femmes quittent volontairement la France pour travailler dans les usines d’armement en Allemagne. Ces ouvrières prennent place dans un vaste système d’exploitation des étrangers, au sein duquel elles sont avant tout assignées au travail. Le couple et la maternité doivent alors être réinventés dans les détours de la ville et les marges du camp, à mille lieues de la restauration de l’ordre familial prônée par le régime de Vichy.
Ce livre se penche sur la vie quotidienne de ces travailleuses françaises, à Berlin, pour montrer la façon dont la guerre et la politique de collaboration économique ont bouleversé les rapports de genre sous l’Occupation.

Présentation sur le site de la maison d’édition