Les discriminations fondées sur le sexe, l’orientation sexuelle et l’identité de genre

Publié le 25 novembre 2020 par Institut du genre

Sous la direction de Daniel Borrillo et Félicien Lemaire, L’Harmattan, coll. Logiques juridiques, 2020, 280 p. ISBN : 978-2-343-19923-8

Actes du colloque organisé les 10-12 mai 2017 à la Faculté de droit, d’économie et de gestion de l’Université d’Angers dans le cadre du projet de recherche GeDi : genre et discriminations sexistes et homophobes, financé par la Région Pays de la Loire.

Grâce au droit européen, le genre, l’orientation sexuelle et l’identité de genre ont enrichi l’arsenal juridique français. Si l’affirmation du principe d’égalité constitue une exigence ancienne, la lutte contre les discriminations est récente. Le mouvement féministe et l’activisme LGBTIQ ont tenté de modifier le droit en permettant non seulement l’égal accès aux institutions (mariage, filiation ou état civil), mais aussi en interrogeant la nature sexiste et l’hétérosexualité implicite de la norme juridique. En analysant l’évolution du droit national, des jurisprudences des Cours européenne et interaméricaine des droits de l’homme, mais également à l’étude comparée, cet ouvrage vient combler une lacune dans le paysage académique français : y sont abordés les violences faites aux femmes, les injures homophobes, ou le changement du sexe à l’état civil.

Présentation sur le site de la maison d’édition