Le sexe de la ville, de Laurence Gervais

Publié le 8 octobre par Institut du genre

Laurence Gervais : Le sexe de la ville. Identités, genre et sexualités dans la ville états-unienne, Éditions Syllepse, octobre 2020, 336 p. ISBN : 978-2-84950-835-0

Dans un pays, les États-Unis, où les relations de genre sont fortement liées à l’histoire de son territoire urbain, sexe, genre et sexualités imprègnent l’espace des villes. Cet ouvrage se propose de nous en révéler les liens.
Dans une première partie historique, il nous fait découvrir comment les espaces genrés et ségrégués se sont construits dans l’histoire des États-Unis et de ses villes.
Il explore comment le partage de l’espace public entre les sexes s’est organisé.
La ville d’aujourd’hui a-t-elle toujours « mauvais genre » comme le croyaient les progressistes du 19e siècle (homosexualité, queerness, prostitution…) ?
Ou, au contraire, les municipalités jouent-elles désormais de la diversité de la ville pour mieux la « vendre », notamment aux femmes, à qui la ville est censée « faire peur » ?

Fondé sur de nombreux entretiens menés dans la ville de Chicago et s’appuyant sur les théories des géographes féministes anglo-saxonnes, trop ignorées en France, cet ouvrage s’interroge sur la co-constitution d’identité de genre et de l’espace urbain aux États-Unis, et plus généralement sur la relation entre sexe et ville.

Présentation sur le site de la maison d’édition