La pin-up à l’atelier. Ethnographie d’un rapport de genre, d’Anne Monjaret

Publié le 22 juin par Institut du genre

Éditions Créaphis, 2020, 152 p. ISBN : 9782354281588

Anne Monjaret a longuement parcouru l’environnement de travail masculin : sa recherche a commencé dans les années 1990 dans les services techniques de trois grands hôpitaux parisiens et s’est poursuivie dans d’autres milieux de production ou d’entretien. Plusieurs années plus tard, elle revient sur les conditions de cette enquête et elle évoque la difficile posture d’une femme ethnologue s’introduisant dans un monde exclusivement masculin. Elle analyse la signification et la portée de telles images et observe la division sexuelle des espaces et des postes de travail.
Au cours de son investigation, elle constate aussi que ces pratiques se modifient et qu’aujourd’hui les affichages de nus féminins tendent à disparaître de ces lieux. Les calendriers, par exemple, accrochés dans des espaces plus ouverts et non uniquement masculins peuvent aussi montrer des hommes musclés dénudés.

Présentation sur le site de la maison d’édition