Socialisations sexuelles

Publié le 14 octobre par Institut du genre

Journées d’étude organisées par le RT 28 « Recherches en sciences sociales sur la sexualité » et le RT 50 « Socialisations » de l’Association Française de Sociologie, avec le soutien de l’AFS, du Cessp, du Cren, de l’Ined et de l’Irisso.

L’objectif de ces journées est de faire dialoguer sociologie de la sexualité et sociologie de la socialisation.
Faire dialoguer ces deux champs de la sociologie revêt des enjeux importants : dénaturaliser la sexualité et mettre au jour ses déterminants sociaux. En matière de sexualité, les représentations naturalisantes, nourries par la psychologie évolutionniste et la psychanalyse, sont légion : les hommes auraient« par nature » des besoins sexuels plus importants que les femmes ; l’hétérosexualité serait « plus naturelle » que l’homosexualité, car « résultat » de l’évolution des espèces. Plus encore, il s’agira au fil de ces journées de montrer comment et combien, les pratiques, mais aussi les représentations de la sexualité sont socialement déterminées. Contre l’idée que la sexualité constituerait une « île enchantée » (Bourdieu, 1998), c’est-à-dire un espace de liberté individuelle échappant aux rapports de domination, travailler sur la socialisation sexuelle permettra de mettre au jour les contraintes sociales qui orientent ce domaine de pratiques et les rapports sociaux qui la traversent.

Axe 1 - La socialisation à la sexualité
Axe 2 - La socialisation par la sexualité

1er et 2 avril 2021
INED, Campus Condorcet, Aubervilliers
Date limite d’envoi des propositions : 20 novembre 2020

PDF - 602.3 ko
Appel complet