Pratiques féministes, alliances et pouvoirs

Publié le 30 avril par Institut du genre

Nouvelles Questions Féministes, 42/1 2023, numéro coordonné par Alix Heiniger, Amel Mahfoudh, Carola Togni, Armelle Weil

Quels moyens nous donnons-nous en tant que féministes pour ne pas reproduire, entre autres, les hiérarchies de genre, de classe et de race dont les expériences de chacun·e sont imprégnées ? Autrement dit, comment lutte-t-on, à l’intérieur du mouvement féministe, contre les inégalités que produisent les différents rapports sociaux structurant l’ensemble de la société ? Si ces interrogations ne sont pas nouvelles dans l’histoire des mouvements féministes, elles sont sans cesse réactualisées. Divers groupes concernés par l’oppression patriarcale ont revendiqué au cours du temps une inclusion dans les espaces de lutte féministe, tout en réclamant de participer à l’élaboration des objectifs et des moyens de celle-ci. Les expériences et les discussions en cours dans des mobilisations récentes, dans divers pays et contextes, montrent selon nous une volonté de renouveler les réflexions sur la manière dont nous concevons, affrontons et cherchons à dépasser les rapports de pouvoir dans les pratiques militantes.

Date limite d’envoi des propositions : 1er juin 2021

Appel complet