L’Androcène : domination patriarcale, capitalisme et changement climatique

Publié le 16 janvier par Institut du genre

« L’Androcène : domination patriarcale, capitalisme et changement climatique », Nouvelles Questions féministes, n° 40/2, 2021, coordonné par Lucile Ruault, Cléo Chassonnery-Zaïgouche, Marlyse Debergh, Ellen Hertz, Hélène Martin, Laurence Bachmann.

Dans une approche féministe qui revisite les concepts d’Anthropocène et de Capitalocène, nous proposons, avec ce numéro, de réfléchir aux origines patriarcales de la destruction de l’environnement et aux opérations conjuguées du capitalisme, du racisme et du sexisme précipitant ces processus. En effet, malgré les apports de la littérature sur l’Anthropocène, cette dernière omet le plus souvent dans sa narration historique un autre système de domination : le patriarcat. Elle semble ignorer qu’à la tête des institutions, des organisations, des recherches et des armées qui ont initié le basculement climatique se trouvaient exclusivement des hommes. Ainsi, ce numéro de Nouvelles Questions Féministes mobilise la notion d’Androcène afin de rendre visible ce que le monde académique, comme les militant·es écologistes, tend à ignorer : le genre de l’Anthropocène.

Date limite d’envoi des propositions : 1er mars 2020

PDF - 152.8 ko
Appel complet