Télévision et transformation des imaginaires et des rôles de genre dans les sociétés arabes : programmation et réception des chaînes satellitaires au liban, en egypte, en tunisie, au qatar et aux emirats arabes unis

Thèse de doctorat en Sociologie - Université Bordeaux II
Par Hasna HUSSEIN
Sous la direction de Éric MACE
Année de soutenance 2013

Résumé

Français Anglais
Cette thèse montre, par l’étude de la nouvelle visibilité des femmes dans les programmes des chaînes satellitaires, comment la télévision contribue à l’hybridation socioculturelle, à l’acculturation et à l’incorporation sélective des valeurs et des normes de genre. Il s’agit dans un premier temps d’un travail de contextualisation de la complexité des représentations des femmes à la télévision depuis la diffusion satellitaire, à partir d’une étude comparative des scènes télévisuelles entre cinq pays arabes: le Liban, la Tunisie, l’Égypte, le Qatar et les Émirats-Arabes-Unis. Dans un second temps, l’analyse de 77 entretiens avec des présentatrices des 18 chaînes satellitaires dans les pays ciblés, se focalise sur les processus de féminisation et de professionnalisation du métier de présentatrice, qui sont des facteurs majeurs non seulement dans la construction de la diversité des images et des modèles féminins véhiculés par la télévision, mais aussi dans les transformations de la perception des femmes et de leurs rôles dans la société. À travers cette diversité ambivalente, voire même contradictoire, la télévision contribue à introduire de l’incohérence et de l’hybridité stimulant l’imagination des téléspectateurs, particulièrement sur le plan de leur conception des rôles des hommes et des femmes. C’est précisément sur cette dimension que s’étudie la troisième partie de la thèse. Celle-ci s’appuie sur les études des expériences de réceptions auprès de 66 participants et participantes à 16 séances de focus groups réalisées essentiellement au Liban. Ce corpus avec lequel nous interrogeons les rôles et les imaginaires de genre est un moyen privilégié pour saisir les enjeux de la globalisation télévisuelle et de la « modernité » dans les sociétés arabes contemporaines.
The new visibility of women on Satellite TV Channels is the product of transformations of the media landscape. The explosion of Arab Satellite Channels (ASC) since 1990 have allowed women in the Arab World to be present in a wide range of media professions, particularly TV anchor. Today, we can notice a diversity of women anchor’s figures after the emergence of many specialized and generalized satellite channels. Indeed, women are present in news, social and political talk shows, sport, religion, fashion, food, and reporting. Some of those figures outcome of political, social and economic logic of specific national context (Egypt, Tunisia and Saudi Arabia), while others are the result of professionalism competition of channels and subjective experience of women anchors-as new actors on ASC- in transnational context (Lebanon, Qatar and Dubai). A key factor in this new configuration of women’s visibility on Arab media landscape is the transgressing of the traditional male domain. Indeed, many women anchors proved impressive strides in debate TV programs and reporting. Based on their professional experience, high education and talents, they proved to be equal to men and sometimes more effective and influential. Women anchor’s new visibility in ASC affects women’s professional situation, shapes gender relationships, women’s participation in the public sphere, and family’s perceptions and retention of women into Arab Societies.