Polonais-e-s et Juif-ve-s polonais-es réfugié-e-s à Lyon (1935-1945). Esquives et stratégies

Thèse de doctorat en Histoire - Université Lumière Lyon 2
Par Laurence PREMPAIN
Sous la direction de Laurent DOUZOU
Année de soutenance 2016

Résumé

Français Anglais
Dans une première partie, l’historienne présente le cadre géographique (Lyon), sa méthodologie (genre, microhistoire, le silence comme source) et sa volonté de donner à entendre leurs voix afin de les placer au cœur de sa démarche. Pour cela, les lettres qu’ils-elles ont écrites ont été collectées pour ce qu’elles mettent au jour de la lutte de leurs auteur-e-s pour vivre et survivre. La deuxième partie explore les procédés auxquels la Troisième République, puis le régime de Vichy ont recours pour exclure celles et ceux devenu-e-s « indésirables ». Dans le même temps, l’auteure s’intéresse aux sorties de guerre et démontre l’existence d’une dimension genrée de l’épuration. Enfin, dans une troisième partie, elle affirme que ces hommes agissent et développent des stratégies évolutives. Au travers des lettres qu’ils-elles ont écrites, l’auteure établit que ces stratégies relèvent de l’esquive et de la transgression. Il est montré qu’à l’arbitraire sans cesse croissant du régime de Vichy, répondent des stratégies de plus en plus transgressives.
In the first part, Laurence Prempain presents the geographical framework (Lyon), her methodology (Gender, microhistory and silence as a source) and her will to understand their voices and place them to the heart of her work. For that purpose, the letters those men and women wrote have been systematically collected to shed light on their authors’ struggle to live and survive. The second part investigates the processes used by the Third Republic and then the Vichy Regime to get rid of them: expulsions, driving back, exclusions, internments or deportation. Moreover, the author raises the question of the war ends and demonstrates that purges have a gendered dimension, which can be seen as an attempt of reappropriation of the authority. In a third part, she asserts that far from being subjected, these men and women have acted and developped evolutive strategies. Through the letters they wrote, through what is said and what is silenced, she establishes that those strategies are a matter of what she names sidestep and transgression. It is also showed that to the arbitrary of the richy regime respond strategies more and more transgressive.