Nuptialité et compensation matrimoniale chez les Dagara du Burkina Faso, une analyse de démographie compréhensive

Thèse de doctorat en Sociologie, Démographie - Université Paris Descartes
Par Wierkome François d’Assise PALM
Sous la direction de Yves CHARBIT
Année de soutenance 2016
Très honorable

Résumé

Français Anglais
Dans la littérature démographique, il est unanimement admis que les âges médian et moyen au premier mariage, le taux des unions libres et du célibat définitif augmentent avec le développement économique, l’élévation du niveau d’instruction et l’urbanisation. Or le Sud-Ouest du Burkina, en dépit de sa pauvreté, de son faible taux d’alphabétisation et de sa ruralité, a des indicateurs de la nuptialité comparables à ceux du Centre et des Hauts-Bassins où sont localisées respectivement la capitale Ouagadougou et Bobo Dioulasso, la deuxième ville. Par conséquent ce constat paradoxal élargit le champ de recherche sur les déterminants de la nuptialité. Dans cette optique, le processus matrimonial des ethnies de cette région qui exige une compensation matrimoniale bien que celle-ci soit officiellement interdite au Burkina est à scruter. Dans quelle mesure la compensation matrimoniale qui est une catégorie anthropologique peut-elle déterminer un comportement démographique ? Dans l’impossibilité d’étendre l’étude à toutes les ethnies du Sud-Ouest, la recherche s’est focalisée sur les Dagara qui représentent 37% des habitants dont 40% de chrétiens. La christianisation est un changement crucial. L’approche de la démographie compréhensive qui s’enracine dans la théorie du changement et de la réponse a été l’outil méthodologique de cette enquête.
In demographic literature, it is unanimously accepted that the median and average ages for entering a first marriage and the rates of common-law unions and permanent celibacy increase with economic development, raised education levels and urbanization. However, the southwest of Burkina Faso, despite its level of poverty, low literacy rate and rurality, has nuptiality indicators comparable to those of the Centre and Hauts Bassins regions where are located the capital Ouagadougou and the second largest city Bobo Dioulasso respectively. This paradoxical finding widens the research field regarding the determining factors of nuptiality. Consequently, the matrimonial process is to be scrutinized of ethnic groups in the region, where matrimonial compensation is required even though officially prohibited in Burkina. To what extent can matrimonial compensation, which is an anthropological category, determine demographic patterns? In view of the impossibility of extending the study to all ethnic groups in the southwest, the research is focused on the Dagara who represent 37% of inhabitants and of whom 40% are Christian. Christianity represents a crucial change. The methodological tool for this research is the comprehensive demographic approach, which is rooted in change and response theory.