Ni hasard ni projet. Genre, sexualité et procréation pendant la jeunesse en Russie (années 1970 – années 2010)

Thèse de doctorat en Sociologie - EHESS
Par Mona CLARO
Page personnelle
Sous la direction de Michel Bozon
et la co-direction de Juliette Rennes
Année de soutenance 2018

Résumé

Français Anglais
Cette thèse s’intéresse d’un point de vue sociologique et socio-historique aux parcours d’entrée dans l’âge adulte de deux générations de femmes russes, en se focalisant sur l’entrée dans la sexualité, dans la conjugalité, et dans la maternité. Elle s’appuie principalement sur des entretiens (menés à Moscou ou à Saint-Pétersbourg avec des femmes et des hommes, majoritairement diplômé·e·s) ; deux corpus de presse ont également été analysés. D’une génération à l’autre, la transition du socialisme d’État au capitalisme s’est accompagnée de nouvelles possibilités et contraintes, on voit émerger des modèles inédits pour le gouvernement de soi dans le domaine procréatif. L’âge moyen de la première maternité a reculé, et les normes (notamment de genre et d’âge) qui prévalent lors des débuts sexuels et amoureux se sont largement recomposées ; la diffusion inédite de méthodes de contraception technologiques (préservatif surtout, pilule dans une moindre mesure) a joué un rôle-clé dans ces évolutions.
This study addresses, from a sociological and sociohistorical point of view, the transitions to adulthood of two generations of Russian women by focusing on their entry into sexuality, into conjugality and into motherhood. Interviews were held in Moscow and in Saint Petersburg with women (N=32) and men (N=12). A majority of respondents are highly educated. In addition, two series of press articles were analyzed. From one generation to the next, the transition from State Socialism to capitalism has brought new opportunities and constraints, while developments in the way contraception and abortion have been managed by the authorities since the 1970s have led to the emergence of new models of self-government, regarding fertility control. The average age at entry into motherhood has risen and the norms (in particular those related to gender and age) that prevail in early stages of sexual and love trajectories have been largely reshaped. The unprecedented diffusion of technological contraceptive methods (especially condoms and, to a lesser extent, the pill) has played a key role in those developments.