Linguistique du genre et du pouvoir dans l’oeuvre de Robin Tolmach Lakoff (de 1975 à 2004)

Thèse de doctorat en Linguistique - Université Bordeaux 3
Par Jill Kay Partridge Salomon
Sous la direction de Jean-Rémi Lapaire
Année de soutenance 2010

Résumé

Français Anglais
Professeure de linguistique à l’Université de Californie, Berkeley, Robin Tolmach Lakoff est considérée aux USA comme la fondatrice des language and gender studies. Son ouvrage, Language and Woman’s Place (1975), a été l’élément déclencheur de recherches dans le domaine des language and gender studies en Amérique et, plus largement, dans le monde anglophone. Elle s’est intéressée aux relations entre la forme linguistique et le contexte psychologique, le langage et le genre, les stratégies de discours (la politesse et le caractère indirect des énonciations), les genres du discours (les discours de la psychothérapie et de la justice). Ses recherches les plus récentes se concentrent sur l’analyse des relations entre « la politique du langage et le langage de la politique », par exemple la façon dont les médias ont traité l’audience Hill/Thomas. L’examen de la question du genre et du pouvoir dans l’oeuvre de Robin Tolmach Lakoff, permet de dégager trois axes majeurs autour desquels s’articulent ses recherches : - le « langage des femmes » ou women’s language, - la « mauvaise communication » ou (mis)communication dans la psychothérapie , - l’analyse de la production du sens.
Linguistics of gender and power in the works of Robin Tomach Lakoff from 1975 to 2004 Professor of linguistics at the University of California, Berkeley, Robin Tolmach Lakoff is considered, in the United States, to be the founder/founding mother of language and gender studies. Her book, Language and Woman’s Place (1975), was the starting point for subsequent research in the field of language and gender studies in the USA, but more generally in the English-speaking world. She has been interested in the relations between linguistic form and psychological context, language and gender, strategies of discourse (politeness and the indirect character of utterances), various discourse genres (psychotherapeutic and courtroom discourse). Her most recent research is based on the examination of the relations between the politics of language and the language of politics, for instance the media treatment of the Hill/Thomas hearings. The analysis of gender and power in the work of Robin Tolmach Lakoff draws on three main centres of interest around which her research is structured : - women’s language, - (mis)communication in psychotherapy, - analysis of meaning making.