Les masculinités du métier politique : contribution à l’étude des logiques de production du genre en politique au temps de la parité

Thèse de doctorat en Science politique - Université de Bordeaux
Par Clément ARAMBOUROU
Sous la direction de Marion PAOLETTI
Année de soutenance 2014

Résumé

Français Anglais
Ce travail de thèse sur les masculinités du métier politique au temps de la paritéentend répondre à la question de la convertibilité des propriétés masculines en capitalpolitique, question d'autant plus intéressante à poser que ces masculinités sontproduites dans un contexte marqué par les critiques des manières masculinesd'endosser les rôles de représentant. Ces masculinités sont diverses. Leursproductions et leurs usages dépendent des propriétés sociales, politiques et sexuellesde ceux qui les incarnent. Surtout, ces identités masculines peuvent faire l'objet d'uneadaptation aux critères de légitimité liés à l'émergence d'un second individualisme –pourtant symboliquement associé au féminin. Elles contribuent alors à la légitimationdu personnel politique en général et des établis du champ politique en particulier. Danssa variante conservatrice-progressiste, le registre de la masculinité participe encore àla légitimation des ordres politique, social et sexuel dans leur ensemble ; il s'agit donclà d'une masculinité hégémonique au sens fort du terme.
This dissertation on professional politicians' masculinities in a context of parity aims atadressing the question of convertibility of masculine properties into political capitalwhile occuring in a context of criticism towards the masculine ways of assuming arepresentative role. Such masculinities are diverse. Their productions and uses dependupon the social, political and sexual properties of those who embody them. Above all,these masculine identities can be adapted to meet the legitimacy criteria related to theemerging second individualism - yet symbolically linked to femininity. They thencontribute to the legitimization of professional politicians in general and to thelegitimization of those who are members of the political establishment in particular. Inits conservative-progressive version, the use of masculinity still participates to thelegitimization of the political, social and sexual orders as a whole. This type ofmasculinity is an hegemonic masculinity in the strongest understanding of the term.