Les constructions de l’hétéronormativité. Sexualité, masculinités et transition vers l’âge adulte chez de jeunes Marocains en France et en Italie

Thèse de doctorat en Sociologie - Université de Strasbourg
Par Vulca FIDOLINI
Page personnelle
Sous la direction de Nicoletta DIASIO
Année de soutenance 2015
L’université ne discerne pas de mention

Résumé

Français Anglais
Cette thèse interroge les représentations de la sexualité et les constructions de la masculinité chez une population de jeunes Marocains (âgés de 20 à 30 ans), musulmans, immigrés en Alsace (France) et en Toscane (Italie). Ce travail s’attache à analyser le pouvoir de l’hétéronormativité et son influence sur les expériences de ces jeunes hommes pendant leur transition vers l’âge adulte à l’étranger. À travers une approche qualitative – fondée sur des entretiens semi-directifs et sur l’observation ethnographique –, cette étude montre que l’hétéronormativité, loin d’être un pouvoir monolithique et figé, est une norme plurielle. L’enquête menée met en évidence que la force hégémonique de l'hétéronormativité ne se limite pas à définir les significations sociales de la sexualité et les processus de l’identification de genre, mais qu’elle façonne également les représentations subjectives et collectives des âges, les relations intra et intergénérationnelles, les rapports entre populations majoritaires et minoritaires ainsi qu’entre populations minoritaires à l’étranger. L’analyse des conduites sexuelles et des masculinités devient le terrain pour une étude bien plus large des profils sociaux des jeunes interviewés.
This thesis investigates representations of sexuality and constructions of masculinity among young Moroccan Muslim men (aged between 20 and 30) who migrated to France (Alsace) and Italy (Tuscany). Sexual accounts and gender identification processes are the main fields to study heteronormativity and to show how its hegemonic power is interwoven with other social relations which define the transition to adulthood of these young men. By exploring the outcomes of a qualitative research – based on ethnographic observation and interviews – this study demonstrates that heteronormativity, far from being a monolithic power, is a plural norm which produces not only social constructions of sexuality and masculinity among young Moroccans, but also shapes intra- and intergenerational relationships, relations among minority groups, and between migrants and the majority population.