Le sens sexué d’une pratique sportive extrême : le cas des pratiquants de bodybuildng

Thèse de doctorat en Sociologie - Université de Genève, EHESS
Par Guillaume VALLET
Page personnelle
Sous la direction de Claudine BURTON-JEANGROS
et la co-direction de Christine CASTELAIN-MEUNIER
Année de soutenance 2014
Très honorable avec félicitations du jury

Résumé

Français Anglais
Cette thèse cherche à comprendre le sens sexué de la pratique du bodybuilding chez les hommes hétérosexuels. A partir de la mise en œuvre de différentes méthodes qualitatives, nous mettons en évidence qu’un lien fort et significatif existe entre la motivation pour entrer dans la pratique et le sentiment de fragilité de l’identité de sexe. Toutefois, ce lien est évolutif, notamment lorsque les individus renforcent leur engagement dans la « carrière » de bodybuilder. Cela ne signifie pas que la perspective genrée liée à la question de l’identité de sexe disparaît, puisque le sens du travail du corps donné dans le bodybuilding possède des liens avec la question du sens accordé au travail professionnel, qui permet aussi de positionner les bodybuilders dans les interactions genrées. Ce point est déterminant, puisqu’il nous amène à conclure que les principaux enjeux relatifs à la problématique de l’identité de sexe se situent dans une compétition intra-masculine, et non pas directement entre hommes et femmes.
The aim of this thesis is to understand the gendered meaning of bodybuilding for male heterosexual bodybuilders. We assume the common assertion that such a sport is attractive for men who feel a weakness towards both men and women, testing two hypotheses : H1: Men do bodybuilding to fill a fragility of their male identity. H2: The weakest male identity is, the stronger the involvement. To do this we have based our analysis on qualitative methodology that consists in direct observations and interviews. Our results indicate that: - The entry into the sport is clearly linked to a male weakness, which confirms H1. - If a tie exists between such a feeling of weakness and the involvement into the practice, it is not exclusive. The bodybuilder changes his mind and seems to develop fewer concerns about his male identity, but somtimes new kind of dependence and then new weaknesses.