Le personnage métis, une figure hybride ? Identité sexuelle et identité raciale dans la littérature des Amériques

Thèse de doctorat en Littératures comparées - Université Paris-Sorbonne
Par Alexandra BOURSE
Sous la direction de Anne TOMICHE
Année de soutenance 2013

Résumé

Français Anglais
La théorie de l’intersectionnalité issue du « Black feminism » permet de concevoir les expériences vécues de la domination par les personnages métis comme intersectionnelles ; s’y mêlent inextricablement des rapports de pouvoir fondés sur la race, le sexe et la classe. Incarnation de relations interraciales perverties par des relations de pouvoir entre peuples dominants et dominés, le personnage métis est interprété par un entourage qui tente de le subsumer à des catégories- raciales et sexuelles- prédéfinies. C’est à cette crispation de la pensée et à cette cécité partagée que nous nous intéressons.Mots-clés : études postcoloniales, genre/gender ; sexualités ; théorie queer ; métissage ; identité ; approche intersectionnelle.
The theory of intersectionnality - resulting from « Black feminism » - is a precious concept to analyze the domination experienced by the « métis » characters as intersectionnal experiments in which power struggles based on race, sex and class are inextricably mixed. Incarnating interracial relations perceived as essentially violent the mestizo/mulatto characters are interpreted by a society which tries to subsume them into preset racial and sexual categories. This crispation of the thought is what we are interested in.Key words: postcolonial studies; genre/gender; sexualities; queer theory; mestizaje/ miscegenation; identity; intersectional analysis.