Le concubinage dans la Chine contemporaine : études sur le phénomène “Bao ernai" (la garde de la deuxième femme) en milieu urbain côtier

Thèse de doctorat en Etudes féminines - Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
Par Shirong CHEN
Sous la direction de Françoise DUROUX
Année de soutenance 2011

Résumé

Français Anglais
A partir de 1980, le phénomène de Ernai (l’homme marié entretient une deuxième femme souvent en cohabitant avec elle sans être su par l’épouse de l’homme) a fait l’apparition dans les villes côtières du sud de la Chine ou l’économie sont relativement développée. Il s’agit d’un échange de l’assistance financière accordée par un homme marié contre le service sexuel fourni par une femme souvent célibataire. Dans les relations entre ces hommes et femmes, il se peut que le couple soient amoureux l’un et l’autre, il arrive également que le couple s’intéresse plutôt a la transaction commerciale. Beaucoup de Ernai étaient issues du milieu modeste rurale. Dans les travaux de recherche antérieurs, les Ernai sont classées dans la prostitution. Or elles possèdent aussi des caractéristiques des concubines antiques des Qie. L’action des Ernai est considérée comme passive, étant donné que les hommes qui entretiennent jouent un rôle actif dans le processus. Il existe peu d’études systématiques en la matière. Le présent travail essaie d’explorer leurs parcours de vie conjugale afin de démontrer la nature réelle de ce group féminin en faisant un détour dans le passe pour mieux expliciter le présent.