La production des " Grandes Femmes ". La relation des femmes avec la richesse et le pouvoir, dans le monde celtique nord-alpin, pendant les âges du Bronze et du Fer.

Thèse de doctorat en Archéologie - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Par Caroline TREMEAUD
Page personnelle
Sous la direction de Patrice BRUN
Année de soutenance 2014
T.H. avec félicitations du jury à l’unanimité

Résumé

Français Anglais
Ce travail de thèse pose la question des rapports masculin-féminin au sein des sociétés du monde nord-alpin. La réflexion est basée sur un corpus de sépultures réparties sur le nord-est de la France, la moitié sud de l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche et la Bohême, du Bronze final au milieu du second âge du Fer. L’étude de quelques nécropoles a mis en évidence l’existence d’une structure hiérarchisée de ces sociétés. Ce préalable permet de poser la question des « grandes femmes » dans ces sociétés à travers l’appréhension d’une élite, définie par des sépultures ostentatoires. Un corpus de plus de 700 de ces sépultures a été analysé, nécessitant la mise en œuvre d’outils méthodologiques permettant d’interpréter le corpus en termes de richesse et de genre puis d’en questionner les relations mutuelles. Les données funéraires ont été enrichies par les apports des données textuelles et iconographiques sur les sociétés nord-alpines mais également par l’étude des rapports de genre dans les sociétés contemporaines, voisines du monde nord-alpin et mieux documentées. Tous ces éléments ont permis de préciser les fluctuations des rapports entre féminin et masculin, de mettre en évidence des moments d’ostentation importante du féminin et d’en tirer des hypothèses interprétatives sur les structures des sociétés nord-alpines envisagées
This thesis inquires about male-female relationships within societies of the North Alpine world. The reflection is based on a corpus of more than 1000 graves spread over north-eastern France, southern Germany, Switzerland, Austria and Bohemia. This corpus is twofold : a first part on cemeteries that reveal the existence of a hierarchy in these societies and a second part focuses on the elite’s graves that multiplied from Late Bronze Age to the the middle of second Iron Age. The study of these burials required the development of methodological tools for interpreting the corpus in terms of wealth and gender in order to question the relationship between male and female. This funerary data was completed with ancient textual and iconographical data and broadened with a consideration of gender relations in contemporary and neighboring societies of the North-Alpine world. These elements enabled to clarify the changes of male and female relationship, also to highlight importants periods of emergence of women and finally to draw interpretative hypotheses on the social structures of the considered north Alpine societies.