La gestion des conflits de rôles chez les auditrices légales en situation d’interactions avec le client

Thèse de doctorat en Sciences de gestion - Université Paris Descartes
Par Nathalie BITBOL-SABA
Sous la direction de Gérald AUGUSTIN
Année de soutenance 2015

Résumé

Français Anglais
Cette thèse a pour objectif de contribuer à la compréhension des conflits de rôles vécus par les auditrices légales. Ces conflits de rôles et leurs modes de gestion sont analysés dans un contexte professionnel et relationnel spécifique : celui des interactions avec le client. Cette thèse se présente sous la forme d’une étude de terrain qualitative combinant trois méthodes de recueil des données : observations non participantes, entretiens semi-directifs et récit de vie. L’échantillon d’étude est composé d’auditrices exerçant dans les grands cabinets anglo-saxons dits Big 4 ainsi qu’auprès de professionnelles ayant fait le choix de l’exercice en libéral, d’auditeurs et de client(e)s. Nous identifions six rôles endossés par les auditrices en situation d’interactions avec le client, dont le rôle d’objet sexuel, absent de la littérature comptable. Les interactions peuvent ré-activer des conflits de rôles déjà vécus de l’intérieur des firmes, en générer de nouveaux, inhiber ou supprimer certains conflits de rôles. Nous mettons en évidence deux conflits inter-rôles qui relèvent d’une co-construction de sens entre l’auditrice et le client. Ils induisent deux modes de gestion des conflits de rôles différents et non mutuellement exclusifs. Le premier est composé de cinq tactiques interactionnelles adaptatives qui font l’objet d’une typologie. Le second relève de questionnements de fond et d’une réinterprétation quant au rôle de professionnelle prescrit par les firmes d’audit. Il envisage la conciliation de registres d’interactions à la fois masculin et féminin avec le client. Enfin, des différences en termes de conflits de rôles et de leur gestion sont identifiées entre les auditrices exerçant en Big 4 et celles exerçant en libéral au sein de petites ou moyennes structures.
This thesis aims to help better understand role conflicts experienced by female statutory auditors. These role conflicts and the way they are managed are analysed in a specific professional and relational context: that of interactions with the client. This thesis is presented in the form of a qualitative field study combining three methods of collecting data: non participative observations, semi-directed interviews and life history. Our sample includes female auditors working in Big 4 firms and medium or small sized firms, as well as male and female clients. It reveals six roles taken on by female auditors, including that of sexual object, absent from accounting research. Interactions with clients can reactivate role conflict experienced within the firms, generate new ones, inhibit or even suppress some of them. It identifies two inter-role conflicts arising from a co-construction of meaning between the female auditor and the client. It also reveals two kinds of role conflict management which are not mutually exclusive. The first is composed of six adaptative interactional tactics which reinforce an established order of gender and where women are both victims and agents of their condition. A typology of these adaptative interactional tactics is proposed. The second, which could be qualified as radical, comes from a deep questioning of the professional role defined by audit firms. It consists of a reinterpretation of the professional role of female auditors. It envisages the reconciliation of both masculine and feminine modes of interaction with the client. Differences in termes of conflict roles and role conflict management are identified between female auditors working in Big 4 firms and female auditors working in medium or small sized firms.